Vietnam Saigon Ho Chi Minh war museum musée de la guerre dianesvoyages

War Museum Saigon Ho Chi Minh

Vietnam Saigon Ho Chi Minh war museum musée de la guerre dianesvoyages

Pourquoi visiter le War Museum de Saigon (Ho Chi Minh)

  • C’est vraiment intéressant on apprend beaucoup de choses sur la guerre du Vietnam.
  • Les photos sont très poignantes, beaucoup sont horribles, il faut avoir un estomac bien accroché.
  • Les explications sont très bien (par rapport à la plupart des musées au Vietnam, il y a un vrai effort qui a été fait.

Pendant la «guerre du Vietnam»:

  • 3 millions de Vietnamiens ont été tués (dont 2 millions de civils)
  • 2 millions de personnes blessées
  • 300 000 personnes de disparues

Les actes de barbaries perpétré par les Américains

«Au village de Tu Cung, la compagnie Charlie dirigée par le capitaine Enernest Medina Calley Dans la matinée du 16 mars 1968, à Co Luy et au village de Tu Cung, les troupes américaines ont tué 504 civils, parmi lesquels:

  • 182 femmes (dont 17 femmes enceintes).
  • 173 enfants (dont 56 âgé de quelques jours à 5 mois).
  • 60 hommes et femmes de plus de 60 ans.

Alors oui je sais que c’est un musée fait par les Vietnamiens donc il y a forcément un parti pris cependant il est important de voir l’impact de cette guerre.

Bombes, mines un problème toujours d’actualité

Vietnam Saigon Ho Chi Minh war museum musée de la guerre dianesvoyages

Désolé pour la qualité de la photo, ce tableau représente le nombre de tonnes de bombes qui ont été largués par l’armée américaine au Vietnam. Le beige clair représente la quantité larguée au Sud du Vietnam et le marron foncé au Nord du Vietnam. Il est intéressant de noter que les années 1968 -1969 sont celles ou le plus de bombes ont été largués au Nord du Vietnam pour 1968 pas moins de 1 300 tonnes.

Vietnam Saigon Ho Chi Minh war museum musée de la guerre dianesvoyages

Vietnam Saigon Ho Chi Minh war museum musée de la guerre dianesvoyages

Il s’agit d’un débris d’un avion américain (B52), ce qui m’a impressionné est la petite affichette décrivant l’avion. Pendant la guerre du Vietnam les Américains avaient 371 avions, chacun pouvant contenir 20 à 30 tonnes de bombes.

Après la guerre le Vietnam compte pas moins de :

  • 600 000 tonnes de bombes
  • 6 million d’hectares de terres contaminée par des bombes et des explosifs
  • 9 284 communes ont été pollué avec des bombes et des explosifs

Vietnam Saigon Ho Chi Minh war museum musée de la guerre dianesvoyages

 

 

Pendant la période 1975 – 2002, il y a eu :

  • 42 135 personnes tuées par des explosifs ou des bombes
  • 62 143 personnes blessées par des explosifs ou des bombes

 

 

 

Les agents chimiques

De 1961 à 1971, l’armée américaine a effectué 19.905 missions, pulvérisant ainsi environ 80 millions de litres de produits chimiques toxiques, dont 61% d’agent orange contenant 366 kg de dioxine, sur près de 26 000 villages sur 3,06 millions d’hectares. 86% de ces villages ont été pulvérisés plus de 2 fois et 11% plus de 10 fois.

Les scientifiques s’accordent à dire que «la dioxine est le produit chimique le plus nocif et le plus toxique jamais découvert par l’homme à ce jour». Certains affirment que 85 g de dioxine pourraient tuer une ville de 8 millions d’habitants.

Il est estimé que 4,8 millions de Vietnamiens ont été exposés à l’Agent Orange et plus de 3 millions en ont été victimes. Les résultats d’études menées au Vietnam et dans le monde ont montré que l’agent orange / dioxine peut provoquer des cancers de la peau, du foie, de la thyroïde et du diabète. Cause également des dommages au système respiratoire, à la circulation, à la digestion, aux nerfs … Il joue un rôle important en tant que facteur de mutation génétique et chromosomique qui cause des malformations congénitales et des complications reproductives.

Parmi les maladies courantes chez les enfants et les petits-enfants des victimes de l’agent Orange, on peut citer la paralysie complète ou partielle, la cécité, la surdité, le retard mental, la maladie mentale, le cancer, les malformations et malformations congénitales.

Vietnam Saigon Ho Chi Minh war museum musée de la guerre dianesvoyages

L’agent Orange peut être transmis de génération en génération et ses séquelles ont été transférées jusqu’à la 4ème génération au Vietnam. Selon les statistiques incomplètes à ce jour, le pays a actuellement:

  • Plus de 150 000 victimes de la 2ème génération
  • 35 0000 victimes de la 3ème génération
  • 2 000 victimes de la 4ème génération

Vietnam Saigon Ho Chi Minh war museum musée de la guerre dianesvoyages

J’ai beaucoup hésité à prendre cette photo et à la publier pour honnête, car je ne souhaitais pas tomber dans le pathos. Au rez-de-chaussé du musée vous pourrez voir, rencontrer, plusieurs personnes faisant partie d’une association de victimes du gaz orange. Il y a notamment cet homme sur la gauche, qui joue très bien du clavier et cette femme qui fabrique des épingles à cheveux avec des perles, etc…

Les Vietnamiens ne sont pas les seules victimes de l’agent orange

Les conséquences de l’agent orange / dioxine ont eu d’importantes répercussions non seulement sur les Vietnamiens mais aussi sur les vétérans américains et leurs alliés pendant la guerre du Vietnam. Au cours de la période 1968-1970, au moins 2,6 millions de soldats américains y ont été exposés. Selon l’association des vétérans coréens de l’agent Orange, environ 100 000 personnes, dont 300 000 soldats coréens participant à la guerre au Vietnam, ont été victimes de l’agent Orange / D dioxine et 20 000 d’entre eux sont décédés.

Depuis 1979, des centaines de pétitions émanant d’individus et de groupes représentant plus de 2,5 millions d’anciens combattants américains qui ont servi pendant la guerre ont été soumises à la justice américaine pour se retourner contre les fabricants américains de produits chimiques contenant de la dioxine.

Le 7 mai 1984, la Cour fédérale de Brooklyn New York et un arrangement a été conclu entre les fabricants de produits chimique et les vétérans américains en échange de l’arrêt des poursuites. Les sociétés américaines comprenaient Dow Chemical, Monsanto, et ont accepté de financer la compensation pour les vétérans américains à hauteur de 197 millions $. En 1996, le gouvernement américain a reconnus les dangers de l’agent orange auprès des soldats américains dans la guerre du Vietnam et a promis de les indemniser.

Les vétérans de la Corée du Sud, de la Nouvelle-Zélande et de l’Australie qui étaient infectés se battent également pour leur indemnisation.

L’extérieur du musée

Vous pouvez démarrer votre visite en commençant par l’extérieur du musée (avion, tank, mitraillette, etc …) où vous pouvez terminer l’extérieur par cette partie. Si je peux me permettre c’est le seul moment un peu fun du musée car autant vous dire que les photos, les récits que l’on peut voir dans les différentes salles vous remue de l’intérieur.

Je me demande quel type de chalumeau l’armée américaine avait pour pouvoir « cut here for emergency rescue ».

Infos pratiques :

Horaires :

Prix : 15.000 pour les touristes

2.000 pour les vietnamiens

Le site web du War museum : cliquez ici

Si vous souhaitez voir mes articles sur le Vietnam cliquez ici.

Si vous souhaitez voir mes vidéos au Vietnam cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *